Consultations

En Belgique comme à l’étranger, MedIAE se déplace jusqu’à vous. Grâce à des services vétérinaires spécialisés, vos problèmes de médecine interne peuvent maintenant trouver une réponse sans avoir besoin de déplacer le cheval. La miniaturisation des équipement permet désormais de transporter toute la technologie nécessaire au diagnostic les plus pointus jusqu'à l'écurie.


Pour en savoir plus sur nos services, en cliquant sur l'onglet titre, vous serez automatiquement redirigé vers la page correspondante.


Les maladies respiratoires sont très fréquentes chez les chevaux: problèmes causant de l'intolérance à l'exercice (cornage, saignements pulmonaires ou inflammation pulmonaire), toux et difficultés respiratoires au repos (emphysème, pneumonie), jetage nasal (saignement de nez, écoulements purulents et malodorants), maladies contagieuses (gourme, rhinopneumonie, grippe).


Les problèmes digestifs sont parmis les causes les plus fréquentes de consultations vétérinaires pour un cheval. Les pathologies digestives sont multiples et peuvent parfois menacer la vie de l'animal (coliques, diarrhée profuse, insuffisance hépatique,...). D'autres sont plutôt problématiques au niveau des performances (ulcères gastriques). Dans certains cas, il s'agit tout simplement de trouver une solution à un problème récurent (coliques récidivantes, diarrhée chronique, amaigrissement chronique,...)


Les problèmes neurologiques chez les chevaux sont souvent assez difficiles à diagnostiquer. Un cheval qui trébuche est un cheval "maladroit" alors qu'il est peut-être ataxique. Les changements de comportements s'installent souvent insidieusement, la narcolespsie ne se remarque pas toujours mais le cheval est retrouvé le matin avec des plaies sur les carpes,... Parfois au contraire, les signes cliniques peuvent être très impressionnants et se développer rapidement (convulsions, ataxie sévère, tremblements musculaires généralisés,...).

Amaigrissement chronique chez un cheval de 17 ans. On note une fonte musculaire généralisée.


Un cheval peut perdre du poids pour une multitude de raisons. Un examen clinique méticuleux ainsi que l'utilisation judicieuse d'examens complémentaires permettent d'orienter le diagnostic vers une de ces 4 catégories: L'anorexie (cheval qui ne mange pas à cause d'une douleur chronique, de dysphagie, etc); La malabsorption/ maldigestion (ulcères gastro-intestinaux, maladie infiltrative des intestins, etc); L'augmentation des besoins énergétiques (tumeurs, abcès, maladie inflammatoire chronique, etc); Fonte musculaire locale ou généralisée: Maladie de Cushing, causes neurologiques ou myopathies.